Réflexion avec les parents des migrants dans la ville lumière

Réflexion avec les parents de la ville à Edéa

Voix des migrants a organisé une « réflexion » avec les parents des migrants dans la ville lumière animé par NATHAN LUC GWEHAHE, l’un des bénévoles de l’association au Cameroun.

L’objectif principal était de présenter les dangers du parcourt migratoire, les lois d’intégrations dans les pays d’accueils et l’intensification des séances de sensibilisation dans les différents quartiers. Nous avons une fois de plus évoqué les enjeux pour la jeunesse de l’Afrique subsaharienne afin de devenir pour chacun, un véritable acteur du changement positif dans notre communauté. Ceci dit, quelques points soumis au détail.

  •  Elle a débuté par l’information sur les dangers du parcourt migratoire
    Une brève présentation des différents passages (route, mer, les fameuses barrières du Maroc d’une hauteur de 07métres) a été faite par l’animateur.
    Par la suite, une présentation du matériel utilisé lors des différentes traversés
    – mer (des zodiacs)
    – barrière (fabrication des chaussures en crochet par les migrants en forêt servants de grimper facilement sur ces barrières barbelés).
    L’animateur a fait un bref aperçu sur le rôle des services publics et de la société civile dans la gestion des flux migratoires (OIM, associations locales, l’état…)
  •  En session deux, Les lois d’intégrations dans les pays d’accueils
    Entre autres :
    – la fermeture des frontières, Exemple (Maroc-Espagne)
    – la rétention administrative sur les procédures d’intégration dans les pays d’accueils,
    – l’attribution des lieux de résidences aux migrants demandeurs d’asile reconnu.
    Il faut noter que dans ces différentes démarches, les migrants sont victimes de :
    – la discrimination raciale progressiste.
    – les refoulements abusifs vers des zones inconnues et parfois désertes ou la plupart finissent par trouver la mort.
    – la vente des migrants « en Lybie » pour devenir esclaves.
  •  En session trois il a été proposé les différentes stratégies à utiliser pour multiplier la sensibilisation dans la localité :
    – la sensibilisation porte à porte,
    – la multiplication des rencontres avec les collectivités locales, les associations etc.…
    Une fois de plus, nous avions demandé à nos participants de nous proposer quelques solutions envisageables pour freiner ce flux migratoire qui devient de plus en plus élever !

A la fin de cette causerie, les parents ont été très satisfaits et ont décidé
avec voix des migrants de battre campagne pour une valorisation des
acquis et savoir, pour un épanouissement humain ayant pour appui un
essor économique pour un développement durable.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. OK